Histoire

André DULIN
1949 à 1973
Josy MOINET
1973 à 2001
Daniel LAURENT 2001 à 2017
François BRODZIAK Depuis 2017

Sous la présidence particulièrement active de M. André DULIN, sénateur, Président du Conseil Général, l’activité du SDEER se développe très rapidement afin d’assurer la maîtrise d’œuvre des projets d’électrification rurale et la défense des intérêts des collectivités adhérentes, tant au plan local qu’au plan national, par son adhésion à la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies.

Dès 1953, le service se compose de six agents : un directeur, M. André VILLEGIER, deux adjoints techniques et trois sténodactylographes.

En 1961, le SDEER voit son rôle encore accru par la signature d’un cahier des charges avec ÉLECTRICITÉ DE FRANCE, pour une concession de distribution d’énergie électrique départementale.

En déléguant leur pouvoir concédant à une autorité de dimension départementale, les collectivités adhérentes (syndicats primaires et communes isolées) permettent l’unification des taxes sur le territoire de la concession et confient au SDEER la maîtrise d’ouvrage des travaux d’extension ou de renforcement des réseaux existants de distribution d’énergie électrique.

En 1985, le Comité Syndical, présidé par M. le sénateur Josy MOINET, décide d’élargir l’activité du SDEER à l’éclairage public. Sous la coordination de M. Gabriel LE MAO, directeur depuis 1980, un service d’entretien de l’éclairage public est créé et un programme de travaux neufs est mis en place pour étendre, moderniser et améliorer les réseaux d’éclairage public.

En 1993, la concession accordée à EDF est renouvelée pour 30 ans avec un cahier des charges profondément modernisé. La décennie est marquée par une forte croissance des opérations de dissimulation des réseaux aériens inesthétiques et par la prise en charge par le SDEER de l’entretien de l’éclairage public de la quasi-totalité des communes du département.

En 1999, le SDEER a 50 ans. Son activité impose à nouveau un étoffement de ses services et nécessite la construction d’un immeuble de bureaux dans la zone industrielle de l’Ormeau de Pied, à Saintes.

Avec l’adoption, en février 2000, de la loi de modernisation et de développement du service public de l’électricité, le SDEER aborde le nouveau siècle avec des prérogatives renforcées dans l’organisation et le contrôle de la distribution électrique en Charente-Maritime.

Les années 2007 et 2008 sont celles de l’ouverture totale à la concurrence du marché de l’électricité, conduisant à la séparation des métiers d’exploitant et de fournisseur. Ces changements conduisent à une adaptation des relations contractuelles de concession, notamment avec deux interlocuteurs distincts : ERDF (devenu Enedis en 2016) est chargé de l’exploitation du réseau syndical et EDF assure la fourniture aux tarifs réglementés.

En 2009, l’entrée en vigueur d’un nouveau dispositif de financement des raccordements au réseau électrique accroît la responsabilité financière des collectivités. Le SDEER se dote d’un service urbanisme aux fins de conseiller et d’informer les maires des coûts d’extension du réseau électrique dans l’instruction des autorisations d’urbanisme.

2015 – En prévision de la fin des tarifs réglementés d’électricité pour les raccordements sous forte et moyenne puissances (tarifs jaunes et verts), le SDEER constitue un groupement de commandes ouvert aux collectivités publiques de Charente-Maritime.

Depuis 2017, à l’initiative du président Daniel Laurent, sénateur, les communes peuvent transférer au SDEER leur compétence de création, entretien et exploitation d’infrastructure de recharge de véhicules électriques (IRVE). Le début du déploiement d’un réseau maillé sur l’ensemble du département, selon un schéma établi en partenariat avec le Conseil Départemental, a commencé en 2019.

2018, le SDEER concourt à la création de la SEM Énergies Midi Atlantique afin de développer la production d’énergies renouvelables.

2020, le contrat de concession est renouvelé pour 30 ans et concerne désormais l’ensemble des communes de Charente-Maritime desservies par Enedis.

2021, le comité syndical vote un élargissement des statuts pour l’accompagnement à la transition énergétique au bénéfice des collectivités adhérentes.

1949-2019 : quand le SDEER fêtait ses 70 ans

Haut de page